Symptôme d’un système immunitaire à fleur de peau ayant perdu toute notion de tolérance, les allergies saisonnières sont une réaction excessive du système immunitaire. Dès qu’un allergène (pollen, moisissures, poussières, etc.) entre en contact avec les muqueuses respiratoires, le système immunitaire réagit en sécrétant de l’histamine ainsi que d’autres molécules inflammatoires.

Les cas d’allergies saisonnières ne cessent d’augmenter. Aujourd’hui, près de 1 Canadien sur 4 souffre d’allergies saisonnières et de plus en plus d’enfants en pâtissent également. Comme la période de pollinisation s’est allongée, la saison d’allergie est beaucoup plus longue qu’avant, affectant non seulement la productivité au travail ou les activités extérieures, mais aussi le niveau d’énergie et la qualité du sommeil des personnes aux prises avec ce problème. Par ailleurs, en plus d’augmenter le risque d’otite moyenne chez les enfants, les allergies saisonnières peuvent également, chez certains, déclencher des crises d’asthme.

Que de bonnes raisons de trouver des solutions naturelles pour passer un été exceptionnel.

Symptômes

  • Éternuements à répétition
  • Rhinite chronique (nez qui coule) ou congestion nasale
  • Nez qui pique
  • Démangeaisons dans la gorge ou le palais
  • Yeux rouges, irrités, qui démangent ou qui larmoient
  • Fatigue, irritabilité, insomnie
  • Chatouillement dans le nez et dans les oreilles
  • Cerne bleuté sous les yeux

Les symptômes persistent aussi longtemps que la personne est exposée aux allergènes.

Période d'allergie au Canada

Voici quelques solutions naturelles permettant de réduire ou d’éliminer les symptômes d’allergies saisonnières.

Quercétine

La quercétine est un flavonoïde que l’on retrouve dans les plantes et dans les aliments tels que le thé, l’ail, les petits fruits, les pommes, les raisins et le brocoli. En plus d’être responsable de la couleur variée des aliments, ces molécules représentent une importante source d’antioxydant, inhibent la production d’histamine et diminuent les effets inflammatoires de la réaction allergique.

Pollen

Riche en protéine, en minéraux et en vitamine B12, le pollen est considéré comme étant un des aliments les plus complet produit par la nature et comme un tonique énergétique et nutritif par la médecine chinoise. Parmi ses multiples utilisations, le pollen aide à diminuer les symptômes d’allergies saisonnière. Il doit être pris au minimum 6 semaines avant le début de la saison des allergies et tout au long de la saison.

Important: Le pollen peut déclencher une réaction allergique chez certaines personnes. Veuillez vous assurez qu’il n’entraîne pas de réaction avant de consommer une dose thérapeutique. Privilégier le pollen provenant d’abeilles ayant butiné dans des plantes biologiques.

Pour la prévention des allergies: 6 grammes par jour

Ortie

Une étude avec répartition aléatoire à double insu menée sur 69 patients a démontré qu’une prise quotidienne de 600mg de feuilles d’ortie séchées à froid réduit les symptômes d’allergies. 58% des patients ont signalé un soulagement des symptômes et 48% prétendent que l’ortie était plus efficace que les anti-histaminiques en vente libre.

L’ortie doit être prise un minimum de 3 mois précédent la saison d’allergie. Pour une utilisation symptomatique, utiliser la teinture d’ortie fraîche.

Verge d'or

La verge d’or a, à tort, été longtemps considérée comme étant la principale responsable du rhume des foins. ll se trouve que cette dernière fleurit en même temps que l’herbe à poux, beaucoup plus discrète. Grâce à ses propriétés anticatarrhale et astringente, la verge d’or est tout indiquée pour alléger les symptômes du rhume des foins. À consommer quelques semaines avant la floraison de l’herbe à poux.

Probiotique

L’apport quotidien de probiotique permet de conserver la biodiversité de notre flore intestinale ainsi que son équilibre. En maintenant notre système digestif en santé, nous diminuons les risques d’inflammation chronique, les réactions excessives du système immunitaire ainsi que les risques de développer des allergies saisonnières.

Vitamine C

Aussi connue sous le nom d’acide ascorbique, la vitamine C est une vitamine hydrosoluble et non toxique. Présente naturellement dans les fruits et les légumes, elle aide à développer une meilleure résistance aux infections, aide à fortifier le système immunitaire, aide le foie à se détoxiquer grâce à ses propriétés antioxydantes en plus d’abaisser les taux d’histamine.

Attention: Une trop forte dose peut provoquer de la diarrhée.

Oméga 3

Certains aliments tel que le boeuf, le fromage, le beurre, les gras trans ou de mauvaise qualité promeuvent la fabrication de molécules inflammatoires (prostaglandines E2) présentes lors de la réaction allergique. Un apport suffisant et quotidien en oméga-3 permet de contrer les effets néfastes de ces molécules en prévenant leur formation et en accroissant la synthèse de molécules anti-inflammatoires (prostaglandines E1 et E3).

Isothérapie

L’isothérapie est une technique homéopathique qui vise à améliorer la tolérance d’une personne vis-à-vis d’un allergène donné. Cette technique de désensibilisation consiste à administrer de micro doses de cet allergène à la personne. Ce processus a pour but de rééduquer le système immunitaire afin qu’il devienne moins réactif à cet allergène. Si cette démarche vous intéresse, je vous conseille de consulter un allergologue homéopathe.

Changements alimentaires

En privilégiant les légumes verts feuillus, les fruits, les grains entiers, les noix et les graines et en éliminant le plus possible de votre alimentation le sucre, les viandes rouges, les charcuteries et les additifs alimentaires, vous maximisez un apport riche en minéraux, en vitamines ainsi qu’en nutriments indispensables à la réparation, la minéralisation et à la bonne santé de l’organisme en général tout en diminuant les sources responsables des symptômes d’inflammation chronique. (lire l’article Adieu inflammation chronique parties 1 et 2 ) pour comprendre le lien entre l’alimentation, l’inflammation et les allergies).

Diminuer les symptômes d’allergies saisonnières ne se fait pas en claquant des doigts. C’est le moment, dès maintenant, de commencer à prendre de l’ortie, de la quercétine ou du pollen. En modifiant dès aujourd’hui votre alimentation et certaines habitudes de vie, vous vous assurez de profiter d’un été libre d’allergies.

xxx

Avertissement: Le contenu de cet article est utilisé à des fins éducatives seulement. Les informations suivantes ne sont pas destinées à poser un diagnostic, ne peuvent, en aucun cas, être substitués aux services médicaux conventionnels et ne constituent pas une incitation ou un encouragement à interrompre des traitements médicaux. Si vous prenez des médicaments, que vous êtes enceintes ou allaitez, consultez un herboriste thérapeute accrédité ou un professionnel de la santé avant de prendre des plantes médicinales. Le contenu des textes sur ce site n’a pas fait l’objet d’une évaluation par Santé Canada.

Références

VAN DRIMMELEN, Meghan. « 7 natural treatments for seasonal allergies | Improve your life quality », alive. issue 402 (avril 2016), p. 56

« La rhinite allergique (allergie saisonnière, rhume des foins) », PASSEPORTSANTÉ.NET [en ligne]. http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=rhinite-allergique-pm-approches-complementaires [page consultée le 20 mars 2017].

PITCHFORD, Paul, Healing with Whole Foods, Asian Traditions and Modern Nutrition, Third Edition, North Atlantic Books, Berkeley, ISBN-13: 978-1-55643-471-6, 2002, 753 pages.

Cultivez votre santé dès maintenant!
Articles fascinants, promotions exclusives pour vous aider à mieux cultiver votre santé.
Recevez une fois par mois de nos nouvelles.
Nous ne divulguons pas vos informations à un tier-parti.