Les essentiels pour survivre à l'hiver!!!

Les plantes médicinales à avoir sous la main

Malgré tous les efforts déployés, il est possible que vous ayez à faire face à quelque rhumes et compagnie. Voici donc une liste d’une vingtaine de plantes médicinales sécuritaires, aliments et suppléments pour soutenir et soigner toute la famille pendant la période hivernale.

À faire en infusion

Voici quelques plantes à utiliser en infusion. Je vous suggère de conserver 100g de chacune de ces plantes. Pour faire une infusion, dans un pot de type Masson, verser 1 tasse d’eau bouillante par cuillerée à thé de plantes sèches. Couvrir et laisser infuser 10 à 15 minutes. Filtrer et utiliser.

Cataire

Elle fonctionne très bien avec les enfants. Elle détend leur bedon, aide à faire passer leur fièvre et favorise leur sommeil. Elle est aussi très efficace pour les adultes.

Mélisse

Aide lors de rhume et d’infection virale en plus de relaxer et d’apaiser la douleur. Plante de choix pour les enfants.

Camomille

La camomille agit tout en douceur. Utiliser en bain de vapeur (décrit ci-dessous), elle diminuera l’inflammation des muqueuses nasales et des bronches et en infusion, aidera à calmer la toux.

Thym

J’aime beaucoup utiliser le thym sec en inhalation lorsque les sécrétions sont jaunes et épaisses, lors de rhume ou lorsque les poumons sont atteints. Il contribue à calmer et apaiser le système respiratoire en plus d’aider à expectorer et aseptiser. Pour les enfants, une technique simple consiste à leur faire passer un peu de temps dans une petite tente pleine de vapeur – c’est le moment idéal pour sortir vos vieux draps et dresser une petite cabane dans le salon -. Placer un bol contenant 3c. à table de thym sec au centre de votre petite tente, et versez 1 1/2 tasse d’eau bouillante dans celui-ci. Les huiles essentielles alors contenues dans le thym s’évaporeront, seront inspirées et ensuite excrétées par les poumons. Faire attention de ne pas se brûler.

Teintures et glycérés

Les teintures sont une macération de plantes dans de l’alcool et les glycérés suivent le même principe dans de la glycérine végétale. L’efficacité est la même peut importe la forme administrée. Par contre, je préfère l’utilisation des glycérés car ils goûtent meilleur que les teintures, n’ont pas nécessairement besoin d’être camouflés dans un breuvage ou de la compote et peuvent être utilisés avec les nourrissons. Les teintures ainsi que les glycérés procurent, selon moi, une liberté puisqu’ils peuvent être trimballés partout et du coup, être utilisés dès les premiers symptômes. Conserver au moins 50ml de chaque.

Sureau

Aide à la sudation lors de fièvre et à réduire la congestion nasale. Utile dans les cas de rhinite allergique et lors d’infections virales.

Échinacée

Efficace en prévention, pendant et après une maladie infectieuse.

Sirop de Plantain

Je n’ai aucunement l’intention de faire du favoritisme, mais j’ai toujours des résultats extraordinaires avec le sirop de plantain de la Clef des Champs. Il aide à calmer la toux et guérir l’inflammation des voies respiratoires en plus de diminuer la douleur associée au mal de gorge, de combattre l’infection et de soigner l’irritation. De plus, il est approprié pour les jeunes enfants.

Prunelle

C’est une allié remarquable lors d’inflammation des ganglions, surtout au niveau de la gorge. À utiliser lors d’otites, de congestion nasale et des sinus et de maux de gorge. Elle aide à décongestionner toute la région de l’O.R.L..

Huile, huile essentielle et baume

Conserver plus ou moins 50ml des huiles et des baumes et au moins 15ml pour les huiles essentielles. Toujours conserver les corps gras dans un endroit frais et sec, à l’abris de la lumière.

Ail et molène

Ce mélange aidera à diminuer la congestion dans la région de l’oreille en plus de tuer la plupart des bactéries, des virus ou des parasites qui peuvent être responsables de l’infection. Appliquer sur le pourtour de l’oreille.

Baume décongestionnant ou mentholé

Facilite l’évacuation des sécrétions bronchiques, aide à la décongestion nasale, facilite la respiration en plus d’agir comme antiseptique.

Huile essentielle de lavande

Aide considérablement à diminuer la douleur causée par une otite. Appliquer quelques gouttes diluées dans un peu d’huile végétale sur la peau autour de l’oreille.
En inhalation, aide à diminuer les toux spasmodiques et à se détendre.

Huile essentielle d'eucalyptus radiata

Vous pouvez utiliser quelques gouttes diluées dans un peu d’huile végétale sur la peau. Appliquer sur le pourtour de l’oreille en cas d’otites.

Huile essentielle de conifère

(Pandem ou Respire de Mikaël Zayat, ou Prana d’hiver de Divine essence)
Idéal en inhalation lors de rhume ou d’infections du système respiratoire. À mettre dans un diffuseur ou bien mélanger 15 gouttes avec 1c. à thé de savon liquide et verser dans le bain.

Et dans le frigo?

On soupçonne rarement l’efficacité et le pouvoir médicinal de nos aliments. Voici quelques suggestions très efficaces.

Ail

L’ail est une pharmacie en soi. Elle aide à rétablir le système immunitaire. Plante de choix lors des infections du système respiratoire. Idéale pour traiter les infections chroniques. ATTENTION, c’est un FLUIDIFIANT SANGUIN. (Cliquez ici pour avoir la recette de sirop d’ail).

Miel, gingembre et citron

Idéal en gargarisme ou comme boisson chaude pour aider à soulager les maux de gorge.

Sel de mer

Idéal en gargarisme

Vinaigre distillé (Vinaigre blanc)

Utiliser en prévention dans le canal auditif, après le bain ou les baignades, le vinaigre aidera à diminuer toute tentative d’infection et sèchera l’excédent d’eau présent dans le canal auditif. Appliquer quelques gouttes directement dans l’oreille.

Suppléments

  • Probiotiques
  • Vitamine C

Veuillez prendre note que lorsque l’on travaille avec les plantes médicinales, il est important de les utiliser en continu. Il est donc conseillé d’administrer les plantes à toute les heures pendant la phase aigüe et ensuite de diminuer à toutes les 2 heures et ainsi de suite, en fonction de l’état de santé.
N’oubliez pas que les clefs du succès sont le repos, le repos, le repos et le repos (la répétition mène à l’intégration 🙂 ) ainsi que l’hydratation et beaucoup d’amour.

xxx

Avertissement: Le contenu de cet article est utilisé à des fins éducatives seulement. Les informations suivantes ne sont pas destinées à poser un diagnostic, ne peuvent, en aucun cas, être substitués aux services médicaux conventionnels et ne constituent pas une incitation ou un encouragement à interrompre des traitements médicaux. Si vous prenez des médicaments, que vous êtes enceintes ou allaitez, consultez un herboriste thérapeute accrédité ou un professionnel de la santé avant de prendre des plantes médicinales. Le contenu des textes sur ce site n’a pas fait l’objet d’une évaluation par Santé Canada.

Références

JILL ROMM, MD, Aviva, Naturally Healthy Babies and Children, A commonsense Guide to Herbal Remedies, Nutrition, and Health, New York, Celestial Arts, ISBN-13: 978-1-58761-192-6, 2000, 435 pages

GAGNON, Caroline, Valérie, LANCTÔT-BÉDARD, Materia Medica de Flora Medicina: Un ouvrage sur les plantes médicinales, Volume 1 et 2, ISBN 978-2-9811491-0-7, 2009, 395 pages

Cultivez votre santé dès maintenant!
Articles fascinants, promotions exclusives pour vous aider à mieux cultiver votre santé.
Recevez une fois par mois de nos nouvelles.
Nous ne divulguons pas vos informations à un tier-parti.