Quand les dogmes s'opposent, les malades sont souvent oubliés

La semaine dernière, j’ai été témoin de l’impact de la différence des dogmes des médecines allopathique et alternative. J’ai été effarée de constater à quel point la différence d’opinions, la façon de penser, de voir et de comprendre certaines pathologies ainsi que les solutions offertes ont laissé les gens malades pris entre deux fronts: un espace où la personne souffrante est complètement oubliée au détriment d’une guerre de points de vue.

C’est avec une grande compassion que je vous écris ce mois-ci. Beaucoup de gens, malheureusement, sont coincés entre des visions de la médecine qui s’opposent, et ne savent plus où donner de la tête, vers qui ou quoi se tourner afin de trouver des solutions pour soulager leurs maux.

Il est très facile de se perdre et de se sentir démuni parmi toutes les informations, les opinions, les suggestions de diètes ou de changement d’hygiène de vie souvent contradictoires et variant en fonction des auteurs et des courants. Quelle information est la plus pertinente, la plus véridique?

Je ne tiens aucunement à vous dicter quelle médecine ou quelle voie est la meilleure. Je crois fondamentalement que ce choix est personnel et propre à chaque individu. C’est pourquoi je vous partage trois trucs que j’utilise moi-même et que je suggère à mes client(e)s afin de les aider à trouver des solutions basées sur leurs valeurs, leurs besoins, leur réalité et qui leur permet également de retrouver leur pouvoir et leur autonomie face à leur santé.

Revenir à soi

Souvent, nous agissons sans même réellement savoir si cela a du sens pour nous. Nous nous retrouvons, sans trop nous en rendre compte, dans un tourbillon à la recherche de réponses ou de solutions. Prendre une pause afin de revenir à soi est une façon très puissante de reprendre son propre pouvoir et ainsi trouver des réponses qui ont réellement et fondamentalement du sens en fonction de qui vous êtes, de vos besoins ainsi que de votre réalité. Cela apporte aussi du recul face aux événements ou aux propositions extérieures, amenant ainsi à sortir du « faire » pour être plus dans « l’être » et le présent.

  • Quelle est votre réalité, votre quotidien?
  • Quels sont vos besoins?
  • Quelle approche a du sens pour vous?

Discutez avec les thérapeutes

Prendre le temps de parler et de rencontrer les thérapeutes, peut importe leur discipline, est une excellente façon de découvrir si vous avez le goût d’entreprendre votre processus de guérison avec cette personne. Prenez le temps de discuter avec eux de vos besoins, de vos attentes, de votre réalité. Cela vous permet de vérifier si la vision thérapeutique, l’accompagnement ainsi que les services qu’ils vous offrent vous rejoignent et répondent à vos besoins.

Essayez!

Essayer peut faire peur. Cela reste pourtant l’une des meilleures façon de vérifier si cela fonctionne pour vous. Si, par exemple, à la suite d’une lecture, vous désirez éliminer les produits laitiers de votre alimentation, allez-y! Donnez-vous une période délimitée dans le temps (ex.: 1 mois) et notez les changements. Y a-t-il une amélioration de votre état de santé en général? Est-ce que certains symptômes ont diminué ou disparu? Comment vous sentez-vous émotionnellement? Prenez le temps de détailler les symptômes, les maux et toutes les petites choses qui ne sont pas à votre convenance avant les modifications choisies. Ensuite, une fois par semaine, ou complètement à la fin de votre période d’essai, reprenez votre liste et comparez votre état présent avec celui d’avant les changements. Vous verrez alors si cela vous convient ou pas.

Les dogmes et les différents courants font et feront encore longtemps (pour ne pas dire toujours) partie de nos vie. Malheureusement, ces différences d’opinions engendrent parfois un manque d’humanité envers ceux qui souffrent. C’est pourquoi il est primordial, selon moi, de prendre la responsabilité de revenir à soi afin de reprendre notre pouvoir et notre autonomie face à notre santé.

xxx

Avertissement: Le contenu de cet article est utilisé à des fins éducatives seulement. Les informations suivantes ne sont pas destinées à poser un diagnostic, ne peuvent, en aucun cas, être substitués aux services médicaux conventionnels et ne constituent pas une incitation ou un encouragement à interrompre des traitements médicaux. Si vous prenez des médicaments, que vous êtes enceintes ou allaitez, consultez un herboriste thérapeute accrédité ou un professionnel de la santé avant de prendre des plantes médicinales. Le contenu des textes sur ce site n’a pas fait l’objet d’une évaluation par Santé Canada.

Cultivez votre santé dès maintenant!
Articles fascinants, promotions exclusives pour vous aider à mieux cultiver votre santé.
Recevez une fois par mois de nos nouvelles.
Nous ne divulguons pas vos informations à un tier-parti.